Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter pour toute information générale ou précise.

0033612410587

Partager la permaculture et l'agriculture régénérative par le design et la formation à travers des actions concrètes.

 

We share permaculture and regenerative agriculture actions through design and trainings.

abatross-midway-atoll-700x372.jpg

Pourquoi ?

La biosphère est fragile. Parfois, trop préoccupés dans notre quotidien de producteur/consommateur, nous oublions que nous vivons un miracle, cliquez ici pour en apprendre plus sur nos origines..

Pour vous donner une idée de l'immensité de l'échelle des temps géologiques, si le big bang (il y a 14 milliards d'années) est le 1er janvier d'une année, les premiers hommes (il y a 6 millions d'années) apparaissent le 31 décembre à 22h30...

Inconscient des origines de la vie et de son caractère sacré, en un claquement de doigt, notre système humain contemporain fascinant, complexe, destructeur, désormais mondialisé met en péril la terre dont nous faisons partie, notre santé et nos propres vies. En 100 ans, les humains ont accéléré le processus de destruction à un degré jamais égalé depuis la naissance de l'humanité. À tel point qu'une grande partie des scientifiques désignent une nouvelle époque géologique, l'Anthropocène de Anthropos (humain en grec). Cette époque suit le Pléistocène (enchainement de périodes glaciaires - 2, 6 millions d'années) et l'holocène (-  10 000 ans). Elle marque que l'influence de l'humain sur la biosphère est devenue prédominante.

Nous assistons donc à une crise globale et systémique. Nous ressentons tous plus ou moins que le système dans lequel nous vivons est à bout de souffle.

Voici un petit état des lieux de la situation planétaire...
 

crise écologique : la destruction de la vie sur terre

 

Depuis que la vie est apparue sur Terre, des extinctions "normales" ont été ponctuées par cinq épisodes majeurs d'extinction et un sixième pourrait être en cours :

  1. Il y a environ 445 Ma (millions d'années) une extinction massive se produit. Elle aboutit à la disparition de 27 % des familles et de 57 % des genres d'animaux marins, et une estimation de 85 % au niveau des espèces.
  2. Il y a environ entre 380 et 360 millions d'années, l'extinction du Dévonien, qui regroupe plusieurs phases d'extinction, élimine 19 % des familles et de 35 à 50 % des genres d'animaux marins et une estimation de 75 % au niveau des espèces. 
  3. Il y a 245-252 Ma, l'extinction du Permien-Trias est la plus massive. Près de 95 % de la vie marine disparaît ainsi que 70 % des espèces terrestres (plantes, animaux).
  4. Il y a 200 Ma, l'extinction du Trias-Jurassique marque la disparition de 75 % des espèces marines, et de 35 % des familles d’animaux, dont la plupart des diapsides et les derniers des grands amphibiens.
  5. Il y a 65 Ma, les extinctions du Crétacé tuent 50 % des espèces, dinosaures non-avien compris.
  6. Depuis 13 000 ans, l'extinction de l'Holocène est provoquée par la colonisation de la planète par l'être humain ; elle est parfois surnommée la sixième Extinction par des scientifiques.

Voici quelques exemples de destruction de la biodiversité :

 

Le massacre des abeilles... et des insectes :

 

Dans le Pyrénées-Orientales, en plaine près de Perpignan, nous avons perdu pendant l'hiver 2014/2015, 80% de notre rucher. Nous vivons dans un environnement hyper toxique. Aucun étage écologique n'est épargné  :

"La pollution est un échec des conceptions humaines."

"La pollution est un échec des conceptions humaines."

  • En plaine, l'agriculture, l'arboriculture, viticulture tue la biodiversité par les pesticides, insecticides, pesticides systémiques, les traitements de tout genres. Les particuliers aussi dans leurs jardins utilisent des produits très toxiques, les eaux sont polluées notamment par le chlore des piscines. Les champs magnétiques perturbent les abeilles.
  • En montagne, les traitements anti parasites des animaux d'élevages (vaches, chevaux) notamment, contaminent les excréments de ces animaux qui contaminent les eaux de ruissellement. Les abeilles sont touchées de plein fouet en les buvant.
  • En zone urbaine, l'environnement est très toxique (pollution de l'air, flaques hydrocarbures, eaux de surfaces). Malheureusement, les municipalités n'hésitent pas à pratiquer par exemple le démousticage qui tue les moustiques (tigre)... et tous les autres insectes.
  • L'apiculture moderne, en voulant une abeille docile et hyper productive, sélectionne et de ce fait affaiblit la diversité génétique nécessaire à la résilience de l'espèce. Les transhumances répétées fatiguent énormément les colonies.
  • et la liste est longue...

Reportage tourné dans les Pyrénées-Orientales par le GDSA 66

LA FAUNE ET LA FLORE DES MERS ET DES OCÉANS EN DANGER :
 

Un autre exemple local de la destruction de la vie. Notre association est basée à Perpignan dans les Pyrénées-Orientales. Ici les Pyrénées se jettent dans la méditerranée et offre le spectacle d'une biodiversité exceptionnelle. De notre vivant, en 40 ans nous avons pu voir disparaitre de nombreuses espèces et observer une baisse massive des populations d'espèces survivantes. À Canet en Roussillon, nous pouvions, enfants, voir de nombreux coquillages dans le sable, de nombreux poissons passer entre nos jambes, des champs de posidonies. Il n'y en a plus. À Paulilles, les chasseurs sous marins locaux n'avaient aucun mal à tirer une Dorade, il y en avait en pagaille... De mémoire d'un homme, voir un changement si radical est forcément inquiétant.

Heureusement quelques sanctuaires sont protégés comme la réserve marine de Cerbère Banyuls. On peut y observer mérous, corbs, dentis, sars tambour, mostelles, homards, langoustes. En pleine eau, les passages de grands prédateurs sont fréquents tels que bonites, sérioles, barracuda, liches. S'y promener nous donne une petite idée de ce qu'était la méditerranée il y a 30 ans à peine...

La mer née au milieu des terre (Médi-Terra-Née) n'a pas été épargnée par le comportement des humains, voici ce qu'écrit Jean-Paul Martin dans son livre "L'épopée du lamparo en Catalogne du Nord" :

" Le secteur de la pêche professionnelle autour du golfe du Lion est aujourd'hui en crise profonde. Seuls quelques petits métiers vivotent à condition de n'avoir aucun crédit en cours. La pêche du poisson bleu a pratiquement cessée dans le golfe. On attribue la faute à la disparition du plancton, sans en expliquer clairement les raisons. Ce serait trop facile (et commode) de trouver un seul coupable. En réalité les facteurs limitants sont certainement à répertorier dans :
 

1. La sur pêche du poisson fourrage (sardines, melette, anchois...) nourriture des prédateurs (thons, maquereaux, bonites...) et des oiseaux marins.

2. La destruction des herbiers littoraux par le braconnage de certains chalutiers dans la zone interdite des 3 milles, dans le but de capturer seiches, dorades, pageots, sparallons, marbrés... au moment de la reproduction.
Les herbiers littoraux étaient :

- le refuge des poissons pélagiques au moment du frai,
- la nourriture de certains poissons herbivores,
- les pourvoyeurs en oxygène du plancton pour la zone littorale,
- ils fixaient en outre les plages et le sable au moment des tempêtes hivernales.

3. N'oublions pas aussi les dégâts occasionnés par les "radasses" autorisées pendant une certaine époque pour capturer les "corns" (escargots sous-marins) si abondants après la guerre et totalement disparus aujourd'hui. Le "raclage" permanents des fonds sableux a totalement stérilisé les herbiers.

4. Bien entendu, n'oublions pas la pollution des fleuves (agriculture et villes de la plaine), celle apportée par les stations balnéaires, mais surtout celle occasionnée par les ports de plaisance trop nombreux sur le littoral. Chaque village a voulu "son" port, détruisant "son" environnement ancestral, créant des ouvertures et des bassins d'eau stagnante, des épis et des enrochements entraînant des érosions de plages difficiles à endiguer.

5. Enfin, car la liste serait trop longue, n'oublions pas l'ouverture permanente de certains graus (grau St Ange au Barcarès et à Leucate) salinisant presque totalement l'étang de Leucate, détruisant tous les herbiers et provoquant des "malaïgues" fréquentes.
Ou au contraire la fermeture totale du grau de Canet provoquant le comblement de l'étang, dans l'objectif non avoué d'urbanisation, contré peut-être par l'achat des terrains par le Conservatoire du Littoral. Ces eutrophisations des étangs, pouponnières des poissons pélagiques, a aussi provoqué la disparition des anguilles.
Au bilan, on aurait voulu détruire cet environnement, on n'aurait pas fait mieux !"

 

Côte Catalane - Cap Béar 

 

Parmi la longue liste des destructions, informez-vous aussi sur le phénomène de déforestation.


CRISE économique ET MONÉTAIRE : l'argent, un bien commun ?


Comprenez les dérives du système monétaire et bancaire au service de la croissance infinie par ces vidéos pédagogiques.

Des solutions alternatives sont envisageables par le travail de personnes comme Philippe Derruder, informez-vous.

 

 

crise politique :  VOUS AVEZ DIT démocratie ?

 

Nous élisons nos maîtres, pas nos lois... Nous nous méprenons quand nous pensons que nous vivons dans une démocratie. Nous devrions plutôt parler d'oligarchie ploutocratique.

Informez-vous en visitant ou en écoutant le travail courageux et pédagogique d'Étienne Chouard. http://www.le-message.org
Ou encore, informez-vous et diffuser les liens de ces excellents site: http://gentilsvirus.org ou http://lavraiedemocratie.fr

 

 

CRISE DÉMOGRAPHIQUE

 

De toute son histoire, jamais la planète n'a connu autant d'êtres humains et chacun autant énergivore. 

La courbe d'évolution de la population humaine suit exactement la courbe d'extraction des énergies fossiles... C'est à dire, explosion exponentielle de la population à partir de la révolution industrielle, 1840.

Evolution de la population depuis la révolution néolithique(en milliards d'habitants sur les 12 000 dernières années)    
 


    Evolution de la population mondiale depuis 2000 ans


                                                                                                          (en millions d'habitants)

 

Année      Effectifs          Années     Effectifs          Années    Effectifs
 
          0  :     250                   700   :      210                 1400   :        360
     100   :     250                   800  :       220                 1500   :        500
     200   :     250                   900  :       240                 1600   :        560
     300   :     200                 1000  :       260                 1700   :        640
     400   :     200                 1100  :       310                 1800   :        900

     500   :     200                 1200  :       360                 1900   :     1 650
     600   :     200                 1300  :       400                 2000 (*):    6 020

 

Sources : Moyennes réalisées par l'auteur à partir de différentes sources notamment celles présentées par l'US Census Bureau.

Estimation de la pomulation mondiale en 2015 : 7 300 000 000 humains / 7,3 milliards

 

crise AGRO-INDUSTRIE : Le problème des semences

 

Le CNIS (groupement des semences et état) en France répertorie les graines qui sont officiellement commercialisables. Ce catalogue exclut presque totalement les semences bio, ancestrales, authentiques ! Le catalogue est à plus de 95% des semences F1 hybrides soit des semences dégénératives qui ne peuvent pas se reproduire d'elle même les années d'après. Autonomie? Dépendance?

Pour la version française, cliquez sur "captions" à la droite de la barre de contrôle de la vidéo. 

CRISE DES RESSOURCES : ÉPUISEMENT DES RESSOURCES

Par l'exploitation exagérée des richesses de la planète, nous nous trouvons devant une situation préoccupante ; à plus ou moins longues échéances (entre 10 et 100 ans) nous devrons faire face à de nombreux pics de productions ou de consommation : pic de consommation d'eau potable, démographie, énergies fossiles, pétrole, gaz, charbon, métaux précieux, zinc, cuivre, fer, lithium...

Plus d'infos ici ou ici.

Le pic de production de pétrole expliqué par Benoît Thévard, conférencier et ingénieur, spécialiste des questions énergétiques.

L'histoire de combustibles fossiles :